image de l'article

5 bonnes raisons de confier la vente de votre bien à un agent immobilier

Quand vient le moment de vendre son logement, il peut être tentant de se débrouiller tout(e) seule(e). Sachez toutefois qu’en vous passant de l’aide d’une agence immobilière, vous vous priveriez aussi de bon nombre d’avantages. 1. C'est simple Faire l’impasse sur une agence immobilière oblige à accomplir soi-même toutes les démarches que nécessite la mise en vente d’un bien immobilier. De l’annonce (qu’il vous faudra rédiger) aux visites (dont vous devrez vous charger) en passant par l’estimation (difficile à faire en restant objectif/ve), les coups de téléphone/courriels (auxquels vous devrez répondre) et les diagnostics immobiliers, vendre un logement de particulier à particulier est particulièrement chronophage… En laissant un professionnel dont c’est le métier gérer à votre place la vente de votre bien, vous économiserez votre temps mais aussi votre énergie. 2. C'est efficace Ce ne sont pas les sites permettant de déposer gratuitement une annonce immobilière qui manquent ! Mais seules les agences immobilières disposent des outils, des contacts et de l’expertise nécessaires pour booster la visibilité de votre bien : panneaux « à vendre », annonces exposées en vitrine mais aussi publiées dans la presse, sur les sites spécialisés, sur leurs propres sites, etc. Autant de leviers qu’un agent immobilier actionnera pour diffuser votre offre auprès du plus grand nombre d’acheteurs potentiels.  Bon à savoir: Proposer un logement à la vente plusieurs fois sur le même site (via plusieurs annonces) risque de perturber les acquéreurs potentiels. Le bien s’en trouverait dévalué à leurs yeux…  3. C'est rapide On a coutume de dire que le « temps, c’est de l’argent ». En matière immobilière, c’est on ne peut plus vrai. Plus un bien tarde à trouver preneur, plus son prix risque d’être négocié. Pour vous faire gagner du temps (et donc de l’argent !), un agent immobilier sélectionnera les meilleurs acquéreurs en écartant ceux qui ne seraient pas réellement intéressés et visiteraient votre appartement ou votre maison par simple curiosité. Enfin, sa parfaite connaissance du marché local permet à l’agent immobilier d’évaluer au plus juste le prix d’un bien. Vos chances de vendre vite et bien s’en trouveront donc grandement optimisées. 4. C'est rassurant Lorsque l’on vend de particulier à particulier, on ne peut compter que sur soi-même… Alors qu’en confiant la vente de votre bien à un professionnel, vous aurez un partenaire de confiance sur lequel vous appuyer. À votre écoute, l’agent immobilier prendra en compte vos priorités, saura vous conseiller et vous accompagnera jusqu’à la signature chez le notaire. Sachez aussi que tout agent immobilier titulaire de la carte professionnelle aura obligatoirement souscrit une assurance couvrant les conséquences financières de sa responsabilité civile professionnelle. 5. Ça ne coûte pas forcément plus cher Il est parfois difficile de faire une estimation objective d’un logement dans lequel on a vu grandir ses enfants ou que l’on a construit soi-même… Au contraire, parce qu’il dispose du recul nécessaire, un agent immobilier identifiera les éventuels défauts de votre bien et sera à même de l’estimer à son juste prix. C’est-à-dire à un prix qui sera en phase avec la réalité du marché immobilier local. Tout en vous ramenant à la raison si vous avez surestimé votre bien (et risquez de compromettre la vente), un agent immobilier n’hésitera pas à encourager un acheteur potentiel à revoir sa proposition s’il estime que celle-ci est trop basse.
Lire la suite >> 02/11/2022
image de l'article

Investir dans le neuf : comment choisir le bon programme ?

Investir dans l’immobilier neuf est la solution idéale pour diversifier son patrimoine et obtenir de nouvelles sources de revenus. Toutefois, il est essentiel de bien sélectionner le programme neuf et le logement pour maximiser sa rentabilité locative. Investir dans le neuf : comment choisir le bon emplacement ? Quand on souhaite investir dans un programme neuf, il est indispensable de choisir le bon emplacement pour réduire les risques de vacance locative. Transports, commerces, écoles… il faut se renseigner sur les commodités situées à proximité et ne pas hésiter à consulter le Plan local d’urbanisme (PLU) en mairie pour s’informer sur les futurs projets d’aménagements. Cela permet d’être certain de ne pas faire face à des nuisances à moyen terme. Dans l’optique de la future revente du logement, il faut privilégier un quartier avec un fort potentiel (revitalisation d’un quartier existant, nouvel éco-quartier, etc.) ou un quartier déjà bien « côté ». Il faut également se renseigner sur le nombre de logements vacants dans la commune sur laquelle le programme immobilier va être construit, pour se rendre compte du dynamisme de la ville. Investir dans le neuf : pour quelle surface faut-il opter ? Pour éviter les périodes de vacance locative, il est recommandé d’investir dans un logement neuf dont la superficie et le nombre de pièces correspondent à la demande locative locale. Dans les villes étudiantes et les grands bassins d’emplois, mieux vaut miser sur les studios, qui sont plébiscités par les étudiants et les jeunes actifs. En revanche, le changement de locataire est plus fréquent dans un studio que dans un 2 ou 3 pièces. Ces derniers sont donc à privilégier si vous avez peu de temps à consacrer à la gestion locative. Ils représentent d’ailleurs l’investissement idéal dans les villes résidentielles, puisqu’ils sont prisés par les familles. Ils sont également moins chers au mètre carré que les studios.
Lire la suite >> 12/10/2022
image de l'article

Investissement : pour quelle surface opter ?

 La superficie du logement dans lequel vous allez investir aura un impact sur la rentabilité de votre opération ainsi que sur votre gestion locative. Studio, 2 pièces, 3 pièces… Tour d’horizon des avantages et inconvénients de chaque type de bien.   Investir dans un studio pour bénéficier d'une meilleure rentabilité Le choix de la surface du logement dans lequel vous allez investir dépendra en grande partie de votre capacité financière au moment de votre investissement, de la catégorie de clientèle visée et de la ville plébiscitée. Si votre budget est restreint, le studio constitue l'investissement le plus accessible financièrement, même si le mètre carré coûte plus cher que pour un logement plus spacieux. De plus, les studios offrent une meilleure rentabilité locative puisqu’ils se louent, proportionnellement à la superficie, plus chers. Très prisés par les étudiants, les jeunes actifs et les personnes seules, ils se louent également plus rapidement, en particulier dans les villes étudiantes et les grandes métropoles. Néanmoins, la rotation des locataires est plus fréquente, impliquant davantage de travaux de remise en état, et donc des frais supplémentaires, pondérant la meilleure rentabilité locative offerte par ce type de logement.   Les grandes surfaces offrent une plus grande stabilité Financièrement parlant, le coût d’un logement de 3 ou 4 pièces sera bien plus important que celui d’un studio. Un investissement locatif dans ce type de logement offre aussi une rentabilité locative moindre. En revanche, il s’agit d’une location plus pérenne puisque les locataires de maisons ou de grands appartements restent généralement plusieurs années dans leur logement. Cette faible rotation des locataires vous assure de longues périodes sans travaux de remise en état et limite les périodes de vacance locative. De plus, les logements de 3 ou 4 pièces sont principalement loués par des familles, dont les revenus sont plus stables que ceux des étudiants ou des jeunes actifs. Les risques d’impayés sont donc faibles. En outre, les grandes surfaces permettent d’obtenir une belle plus-value à la revente, car elles sont prisées, mais rares sur le marché. Investissement locatif : les deux pièces constituent un bon compromis Contrairement aux studios, qui connaissent un fort taux de turn-over de locataires, les T2 offrent une plus grande stabilité. Les locataires restent en moyenne 48 mois dans leur logement avant d’envisager de déménager pour une surface plus importante. De plus, les T2 sont prisés par les couples, une clientèle rassurante puisqu’ils perçoivent deux revenus. En investissement dans ce type de logement, vous êtes donc assuré de percevoir des revenus réguliers, tout en réduisant la fréquence des travaux de remise en état entre deux locations. Le prix au mètre carré d’un deux pièces est également moins onéreux que pour un studio. Ainsi, offrant une meilleure stabilité que les studios et une rentabilité locative plus importante que les grandes surfaces (T3, T4, maison, etc.), les T2 représentent un très bon compromis pour un investissement locatif.   
Lire la suite >> 21/09/2022
image de l'article

Les astuces à suivre pour déménager sans stress

 Ça y est, vous allez prochainement déménager ? Tri, préparation des cartons, location d’un camion adapté, démarches administratives... découvrez les conseils à suivre pour que votre déménagement se déroule sans stress. Les conseils à suivre si vous déménagez seul Si vous déménagez seul, il est essentiel de fixer la date de votre déménagement au minimum un mois à l’avance, afin d’être prêt le jour J. Pensez à sonder votre entourage pour connaître la date à laquelle vous aurez le plus de bras disponibles pour vous aider. Une fois la date fixée, il est judicieux d’établir un calendrier des tâches à effectuer dans le mois à venir, afin d’être sûr de ne rien négliger. Commencez par vider vos placards et par faire le tri, afin de ne pas encombrer votre futur logement avec des objets dont vous n’avez plus l’utilité. Après le tri, il faudra passer à l’emballage de vos objets, en optant pour des cartons de qualité et des emballages adaptés pour vos effets les plus fragiles (miroirs, vaisselle, etc.). Enfin, si vous avez besoin d’un camion pour votre déménagement, pensez à le réserver au plus tôt. Et si vous confiez votre déménagement à un professionnel ? En faisant confiance à professionnel pour votre déménagement, vous gagnerez du temps et de l'énergie. Cela permet également de limiter les risques de casse pendant votre déménagement, puisque les déménageurs professionnels savent au mieux protéger et manipuler les éléments les plus fragiles. Ce gain de tranquillité a un coût, mais celui-ci n’est pas forcément exorbitant. Selon la formule choisie (simple déplacement de meuble, formule tout compris…), les prix proposés par les différents professionnels peuvent toutefois aller du simple au triple. Il est donc indispensable de comparer les prix sur Internet dans un premier temps, afin de trouver l’offre la plus adaptée à ses besoins et son budget. Pour obtenir un devis auprès d’un professionnel, il suffit de lister les objets que vous avez à déménager. Déménagement : les démarches administratives à ne pas négliger Un déménagement s’accompagne de plusieurs démarches administratives. Il faudra notamment signaler votre changement d’adresse aux différents organismes. Pour simplifier les démarches, l'État propose un système permettant de prévenir les différentes structures (fournisseurs d'énergies, assurance maladie, Trésor public, etc.) via le site Service-public.fr. Pensez également à souscrire vos nouveaux contrats d'électricité, de gaz et d'Internet pour être certain de bénéficier de ces services à votre arrivée dans votre nouveau foyer. En outre, si vous souhaitez transférer votre courrier à votre nouvelle adresse, sachez que La Poste propose une réexpédition de 6 mois, renouvelable une fois, ou une réexpédition de 12 mois, non renouvelable. Enfin, concernant votre assurance habitation, pensez à signaler votre déménagement à votre assureur. Si vous êtes satisfait de ce dernier, il vous suffit de transférer votre contrat pour votre nouveau logement.
Lire la suite >> 31/08/2022
image de l'article

Quelles sont les différentes étapes d’un achat immobilier ?

Un achat immobilier est souvent le projet d’une vie. Il est donc important de connaître les différentes étapes qui l’accompagnent pour ne pas être pris au dépourvu. De la recherche du logement à la signature de l’acte de vente… les principales démarches à effectuer lors de l’acquisition d’un bien.   Un achat immobilier est souvent le projet d’une vie. Il est donc important de connaître les différentes étapes qui l’accompagnent pour ne pas être pris au dépourvu. De la recherche du logement à la signature de l’acte de vente… les principales démarches à effectuer lors de l’acquisition d’un bien.   Déterminer son budget avant de se lancer dans les recherches Lorsqu’on se lance dans un achat immobilier, la première chose à faire est de déterminer son budget. Pour cela, il faut prendre en compte le coût du logement, le montant des frais d'acquisition, aussi appelés « frais de notaire » (7 à 8 % du prix de vente dans l’ancien), ainsi que le coût des travaux éventuels. Une fois son budget fixé, la deuxième étape est de trouver un logement. Pour cela, il est conseillé d’éplucher les sites d’annonces immobilières et de mettre en places des alertes. Si un bien retient son attention, l’acquéreur doit impérativement contacter l’agence pour obtenir plus d’informations sur le logement et voir s’il répond à ses critères (localisation, surface, nombre de chambres, etc.) pour éviter tous déplacements inutiles. Pendant la visite, il est important de poser certaines questions (types de chauffage, diagnostics, nuisances…) à l’agent immobilier et au vendeur pour peser le pour et le contre. Une fois les bien trouvé, vient la signature du compromis de vente Si l’acquéreur a trouvé un bien correspondant à son budget et à ses critères et qu’il souhaite se positionner, il devra adresser au vendeur une offre d’achat, généralement par écrit. Celle-ci précise le prix proposé par le candidat à l’accession ainsi que le délai de validité de l’offre. Si le vendeur rejette l’offre, il peut faire une contre-proposition à l’acquéreur, que ce dernier est libre d’accepter ou de refuser. Ensuite, un avant-contrat (promesse ou compromis de vente) est généralement signé par le vendeur et l’acquéreur afin de sécuriser la transaction. Le compromis de vente, signé en agence ou chez le notaire, comporte de nombreuses clauses et conditions. Il précise notamment le prix de vente, la superficie du logement, les diagnostics immobiliers ou encore les conditions suspensives. Une fois le compromis signé, l’acquéreur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours, pendant lequel il peut se rétracter, sans pénalités.   Dernière étape d'un achat, la signature de l'acte authentique de vente Après la signature du compromis de vente, l’acquéreur dispose de 45 jours pour obtenir une offre de prêt. Il est conseillé de comparer les offres de plusieurs banques ou de s’adresser à un courtier pour trouver les conditions de financement les plus adaptées à son profil. Dernière étape d’un achat immobilier, la signature de l’acte authentique de vente chez le notaire intervient 3 mois après la signature du compromis de vente. Une fois l’acte de vente signé, les clefs sont remises à l’acheteur contre le versement de la somme convenue pour le bien immobilier et les frais notariés. Le notaire remet également à l’acquéreur des attestations de propriété afin qu’il puisse entamer ses démarches administratives (souscription d’abonnement gaz, eau, électricité…). Le titre de propriété est transmis à l’acheteur dans un délai de 6 mois. L’acquéreur peut toutefois prendre possession des lieux avant d’obtenir ce précieux sésame.
Lire la suite >> 10/08/2022
image de l'article

Comment constituer un dossier de location solide ?

En tant que locataire, il n’est pas toujours évident de trouver un logement qui coche toutes les cases. Et si l’occasion se présente, il est aussi probable que d’autres prétendants entrent en ligne de compte. Dans ce cas, vous devrez présenter à votre interlocuteur immobilier un dossier redoutable. Voici quelques astuces pour constituer un dossier de location solide. Un dossier de location complet dès la première visite. Lors de la première visite du logement, soyez organisé. Nous vous recommandons d’avoir déjà sur vous votre dossier de location complet, afin de le confier immédiatement au professionnel de l’immobilier si le logement vous plaît. La complétude du dossier, votre organisation ainsi que le soin accordé à la présentation de votre dossier sont gages de qualité aux yeux de votre interlocuteur. De plus, votre action réactive démontrera la hauteur de votre motivation. Nous vous rappelons qu’un dossier de location complet contient votre justificatif d’identité, un contrat de travail ou attestation d’employeur, vos trois derniers bulletins de salaire et/ou votre dernier avis d’imposition. Si vous êtes actuellement locataire, les trois dernières quittances de loyer devront être insérées au dossier.  Démarquez-vous grâce aux détails.Parfois, les professionnels de l’immobilier reçoivent de nombreuses candidatures pour le même logement. Aussi, n’hésitez pas à faire la différence grâce à des détails méticuleux : une pochette de protection, un sommaire, un classement organisé des documents… Ces éléments démontrent votre sérieux et seront très appréciés au moment de l’étude de votre dossier. En outre, vous pouvez donner encore plus de valeur à votre dossier grâce à des documents complémentaires non obligatoires. Par exemple, cela pourrait être une lettre de recommandation de votre ancien bailleur ou encore un courrier personnalisé détaillant vos motivations pour la location du logement que vous convoitez.Trouvez un garant dès à présent.Il serait dommage de passer à côté de la location de vos rêves à cause d’un manque d’organisation. En effet, il vous sera parfois demandé un supplément de garantie, comme la présence d’un tiers qui se porterait caution. Pour anticiper une telle requête, n’hésitez pas à interroger vos proches dès à présent à ce sujet. Ainsi, vous pourrez réagir rapidement si besoin et fournir immédiatement les pièces justificatives nécessaires.
Lire la suite >> 20/07/2022
image de l'article

Les avantages de la location meublée

La location meublée offre de multiples avantages au propriétaire-bailleur. Fiscalité attractive, loyers perçus plus élevés… nous faisons le point sur les atouts de ce type de location.  Location meublée : une fiscalité attractive Pour un propriétaire-bailleur, les avantages à louer un appartement en meublé sont multiples, à commencer par une fiscalité attractive. Si ses recettes locatives ne dépassent pas 23 000 € par an et qu’il n’est pas inscrit au registre du commerce en tant que loueur professionnel, le bailleur bénéficie du statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP). Les loyers perçus par le propriétaire sont imposés en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et non comme des revenus fonciers. Si ses recettes annuelles ne dépassent pas 72 600 €, le régime micro-BIC s'applique. Le bénéfice imposable est égal aux recettes diminuées d'un abattement forfaitaire pour frais de 50 %. Si ses recettes annuelles sont supérieures à 72 600 €, le régime dit de bénéfice réel s'applique. Ce régime lui permet de déduire de ses recettes l'ensemble de ses charges. Des loyers plus élevés et une gestion plus flexible Un logement loué meublé permet au propriétaire d’appliquer un loyer de 10 à 30 % plus élevé que pour une location vide équivalente en termes de surface, d’emplacement et de qualité. Une location meublée offre donc une meilleure rentabilité brute qu’une location vide. Le montant du dépôt de garantie est également plus avantageux dans le cadre d’une location meublée. Le montant maximum du dépôt de garantie exigible par le propriétaire d’une location meublée est de 2 mois de loyer, contre 1 mois maximum pour une location vide. Un autre avantage de la location meublée concerne la durée du préavis du propriétaire-bailleur, qui est de 3 mois avant la fin du bail, tandis qu’elle est de 6 mois pour une location vide. Location meublée : les obligation du propriétaire Le propriétaire d’un bien mis en location meublée a certaines obligations à respecter. Il doit notamment fournir au locataire un logement décent, comportant un certain nombre d'équipements en bon état ainsi qu'un ameublement minimum dont la liste a été fixée par décret (plaques de cuisson, réfrigérateur, table et sièges, etc.). Le logement doit comporter au moins une pièce principale d'une surface habitable de 9 m² et une hauteur sous plafond minimale de 2,20 m ou bien d'un volume habitable de 20 m³, respecter un critère de performance énergétique minimale et comporter certains équipements (eau potable, chauffage…). De plus, il ne doit pas constituer un risque pour la sécurité ou la santé du locataire (branchements d'électricité et de gaz conformes aux normes de sécurité, aération suffisante, etc.) et ne doit ne pas abriter d'animaux nuisibles ou parasites. 
Lire la suite >> 29/06/2022
image de l'article

Quelles sont les précautions à prendre avant d’acheter en couple ?

L’achat immobilier en couple est évidemment répandu, mais tous ne sont pas logés à la même enseigne en la matière. Mariés, pacsés ou concubins : faites le point sur les caractéristiques de chaque régime et les précautions à prendre avant d’acheter.  Le mariage est le régime qui protège le plus les acheteurs Le mariage reste le régime le plus avantageux pour les couples qui souhaitent acheter, car il est le plus protecteur. Mais il existe cependant plusieurs contrats de mariage qui n’impliquent pas la même répartition des parts sur le logement acquis en commun, il est donc important d’opter pour le contrat qui convient :• Le régime légal implique qu’un logement acquis après le mariage appartient à part égale aux deux époux.• Avec le régime de la communauté universelle, chaque logement acquis sera la propriété des deux époux à part égale, qu’il soit acquis avant ou après le mariage, même si l’un des deux l’a acheté seul.• Avec le régime de la séparation des biens, un époux peut décider d’acheter seul un logement, ou les époux peuvent acquérir un bien commun, et chacun sera propriétaire à hauteur de son apport.Le pacs est un bon compromis pour les couples non-mariésLorsque des partenaires pacsés achètent un bien, chacun est propriétaire à hauteur de son apport. La répartition peut donc varier selon les couples : il peut s’agir par exemple d’une répartition 50-50%, ou 70-30%, ou toute autre répartition selon les moyens de chacun. Le PACS apporte davantage de sécurité aux couples que le concubinage mais n’est pas aussi protecteur que le mariage. Ce statut permet au partenaire survivant d’être exonéré de droits de succession au décès de son conjoint, mais le patrimoine d’une personne décédée ne revient pas automatiquement à son partenaire pacsé. Il est donc indispensable d’aller voir son notaire dès l’achat d’un bien immobilier, afin de rédiger un testament permettant de protéger son partenaire et lui permettre d’hériter du patrimoine à son décès.Le concubinage est risqué lorsque l'on achète en coupleLes couples qui ne sont ni mariés ni pacsés sont placés sous le régime du concubinage, à savoir l’union libre. Il est indispensable de commencer par indiquer dans l’acte d’achat la répartition des apports de chacun des concubins afin d’éviter tout problème en cas de séparation. Mais le principal inconvénient, c’est qu’en cas de décès de l’un des concubins, le survivant devra payer les frais de succession sans aucune réduction pour récupérer la part qui ne lui appartient pas et conserver le logement. Il est donc recommandé de se pencher sur les solutions permettant de protéger son concubin, en ajoutant par exemple une clause de tontine dans le contrat, ou en créant une SCI.Le mariage est sans conteste le régime le plus avantageux et le plus sécurisant pour les couples qui acquièrent un logement. Mais pour les partenaires pacsés ou les concubins, il est possible de sécuriser davantage cet achat, en se rendant chez le notaire pour trouver une solution protectrice.
Lire la suite >> 08/06/2022
image de l'article

Conseils malins pour réussir vos travaux de rénovation dans votre maison

 Vous projetez de rénover votre logement ? Vous allez vous lancer dans la rénovation de votre habitation et lui apporter le côté fonctionnel qui lui fait défaut ? Vous souhaitez changer le système de chauffage, installer une VMC, poser une douche à l'italienne... Rénover son habitation est un projet oh combien enthousiasmant qui suppose une préparation méticuleuse. Voici nos conseils pour des travaux sereins ! Pour vos travaux de rénovation, mettez en place un planning Une préparation méticuleuse du chantier vous permet de gagner du temps et d’éviter les imprévus. En établissant un planning précis des travaux en amont, vous vous assurez un déroulement fluide des travaux et sans mauvaises surprises.Quelle que soit l’envergure de vos travaux de rénovation, il s’agit de planifier le chantier, en fonction de la nature des travaux et des artisans auxquels vous faites appel. Ainsi, on sait par exemple que le gros œuvre (démolition de murs porteurs, ouverture de plancher) doit être réalisé avant le second œuvre (électricité, cloisonnement, plomberie), qui lui sera prioritaire par rapport aux travaux d’aménagement, de finitions et de décoration. Déterminez votre budget travaux Avant de se lancer dans des travaux de rénovation, il est capital de déterminer le budget à votre disposition. Au vu des caractéristiques de votre logement (pièces et superficie concernées), les contraintes techniques et le type de travaux à réaliser, vous êtes à même de pouvoir établir d’ores et déjà un budget travaux. Si celui-ci n’est pas très précis au départ, vous pouvez néanmoins définir une fourchette. Ce n’est qu’à partir du moment où votre projet sera bien défini et que vos devis seront établis que vous aurez une idée beaucoup plus précise du coût de votre rénovation. Afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix, n’hésitez pas à demander plusieurs devis pour le même poste de travaux. Prévoyez aussi une marge de 10 % supplémentaire à votre budget afin de faire face aux éventuels imprévus.  Pour vos projets rénovation, choisissez les bons professionnels   Lorsque l’on décide d’entreprendre des travaux de rénovation pour son appartement, il peut être tentant de se pencher vers l’auto-rénovation, certes moins coûteuse, mais toutefois réservée aux excellents bricoleurs ou pour de simples travaux d’aménagement et finitions. Faire appel à un professionnel est généralement recommandé pour un résultat qualitatif, durable et respectueux des normes en vigueur. Grâce à lui, vous pouvez également gagner du temps dans vos travaux, bénéficier de conseils personnalisés et avoir la sécurité des garanties. 
Lire la suite >> 11/05/2022
image de l'article

Investir dans l’immobilier avec une formule clé en main

Vous souhaitez réaliser un investissement locatif ? Vous pouvez envisager l’investissement clé en main afin de bénéficier d’un accompagnement depuis la recherche du bien idéal jusqu’à la gestion locative en passant par les travaux et l’ameublement. Qu'est-ce qu'un investissement locatif clé en main ? Il est possible de solliciter un professionnel pour se faire accompagner lors d’un investissement locatif. Le principe ? Vous déléguez la recherche du bien, les démarches à réaliser, les travaux le cas échéant et la gestion locative par la suite. Vous avez donc affaire à un interlocuteur unique qui se charge de tout pour votre compte, toujours avec votre aval. Les avantages d'un investissement locatif clé en main En choisissant d’investir clé en main, vous pouvez tout d’abord investir à distance, ce qui multiplie les opportunités. Vous êtes accompagné par un professionnel que vous mandatez pour réaliser les démarches de chercher un bien, quelle que soit son adresse. Vous gagnez également beaucoup de temps, car le professionnel ne vous propose que des biens entrant dans vos critères et réalise les démarches pour votre compte. Enfin, vous pouvez investir en toute confiance, car vous êtes accompagné par un spécialiste aguerri qui connaît le milieu, les formalités et la législation. Les avantages d'un investissement locatif L’investissement locatif est avantageux, car il vous permet de vous constituer un patrimoine et de sécuriser votre capital. De plus, il est généralement possible de défiscaliser pour réduire ses impôts. Enfin, vous pouvez voir cet investissement comme une préparation à la retraite et comme un moyen de transmettre un héritage solide à vos enfants.
Lire la suite >> 20/04/2022
image de l'article

Compromis de vente : comment contester un refus de financement de la banque ?

Si le futur acquéreur de votre logement se voit refuser son crédit immobilier et que le compromis de vente - qui vous engage tous les deux - est assorti d’une clause suspensive d’obtention de prêt, le compromis sera caduc. Vous devrez alors restituer le dépôt de garantie. Il est toutefois possible de contester ce refus. Voici la marche à suivre. Les caractéristiques de la demande de prêt doivent être identiques à celles mentionnées dans le compromis La condition suspensive d’obtention du prêt immobilier doit détailler les caractéristiques du financement que l’acquéreur cherchera à obtenir : montant demandé, taux d’intérêt, durée de l’emprunt, liste des banques dont il est convenu qu’elles seront démarchées, délais de dépôt des dossiers, etc. Un acquéreur qui invoquerait un refus de financement pour obtenir la résiliation d’un compromis de vente assorti d’une condition suspensive d’obtention de prêt devra donc être en mesure d’apporter la preuve que les caractéristiques du prêt demandé correspondent en tous points à celles qui figurent dans le compromis. Hors de question pour un acheteur, par exemple, de tenter de se désengager après s’être vu refuser un prêt d’un montant plus important que celui mentionné dans la promesse. L'acquéreur doit avoir fait preuve de toute la diligence nécessaire La charge de la preuve incombant au demandeur, c’est donc au vendeur qui s’estime lésé de prouver que l’acquéreur est de mauvaise foi. Deux solutions s’offrent à lui :• s’il était précisé dans la clause suspensive que plusieurs établissements bancaires devraient être démarchés, l’acquéreur ne pourra renoncer à la vente après avoir essuyé un refus auprès d’un seul organisme de crédit.  • si l’acquéreur tarde délibérément à déposer sa demande de prêt (en la déposant le dernier jour du délai prévu, par exemple), il lui sera alors impossible de se désengager. Et cela quand bien même le refus de la banque ne serait pas lié au dépôt tardif du dossier de financement. En règle générale, les clauses suspensives prévoient que l’acheteur disposera de deux mois pour procéder au dépôt de ses demandes de prêt et de deux mois pour notifier l’offre de financement.  Dans tous les cas, s’il est établi que l’acquéreur a manqué à ses devoirs, il pourra être contraint de s’acquitter du paiement d’une clause pénale auprès du vendeur. 
Lire la suite >> 30/03/2022
image de l'article

Déménagement : à quel moment envoyer le préavis ?

Lors du départ d’un logement loué, le locataire doit envoyer un courrier au propriétaire pour l’informer de son départ. Mais ce départ doit lui être signalé en respectant un délai de préavis qui est fixé par la loi selon le type de location et le profil du locataire. Un délai de 3 mois de préavis pour les locations vides La règle générale qui s’applique aux préavis pour le départ d’un logement loué vide impose un délai fixé à 3 mois pour le locataire sortant. Cela signifie que lorsque vous connaissez la date de votre déménagement, vous devez prévoir d’envoyer le courrier de résiliation du bail 3 mois avant cette date au minimum. Un délai de 1 mois de préavis pour les locations meublées Si vous quittez un logement en location meublée, vous devez respecter un préavis d’un mois de préavis avant la date de votre départ. Les cas de préavis raccourcis à 1 mois Enfin, notez que certains cas de figure permettent d’obtenir un délai de préavis réduit à un mois seulement, même dans le cas d’un logement vide. C’est notamment le cas si le logement que vous quittez se situe en zone tendue, c’est-à-dire un secteur faisant l’objet d’une demande de logement plus importante que l’offre. Le préavis est également réduit en cas de mutation professionnelle, que cette mutation ait lieu à l’initiative de l’employeur ou du locataire salarié. A la suite d’un licenciement, le délai est également réduit à un mois, mais cela exclut les démissions et les départs en retraite. Idem pour le commencement d’un nouvel emploi, ou pour la reprise d’un nouvel emploi suivant la perte d’un travail. Enfin, les locataires au RSA, les personnes de plus de 60 ans souffrant de problème de santé, les personnes bénéficiant de l’allocation adulte handicapé et les ménages obtenant un logement social à la place d’un logement du parc privé bénéficient également du préavis réduit à un mois.
Lire la suite >> 09/03/2022
image de l'article

Quelles plantes faire pousser sur votre balcon ?

 Vous souhaitez aménager votre balcon pour le transformer en véritable coin de verdure ? Géraniums, vivaces, grimpantes, arbustes… plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir des plantes adaptées à votre espace extérieur.    L'importance de structurer votre balcon Pour l’aménagement de votre balcon, avant de passer au choix des fleurs, il faudra penser à le structurer en fonction de sa taille et du vis-à-vis éventuel. Cette étape est essentielle pour vous créer un vrai nid de verdure urbain, où vous pourrez vous réfugier. Pour que votre balcon soit au vert tout au long de l’année, optez pour un ou deux arbustes à feuillage persistant comme le buis ou le laurier. Également persistants, les bambous permettent de créer un écran de verdure, tout en ayant un effet coupe-vent. Pour ajouter une touche de couleur, tournez-vous vers les arbustes fleuris. Optez pour le caryoptéris, le céanothe ou le buddléia si votre balcon est ensoleillé. S’il est à l’ombre, privilégiez les fuchsias et les arbustes de terre de bruyère comme les hortensias ou les rhododendrons. Choisir des pour son balcon : l'exposition est importante Si vous souhaitez fleurir votre balcon, prenez en compte son exposition avant toute chose. Un balcon exposé plein sud ne peut pas être aménagé de la même manière qu’un balcon à l’ombre ou en mi-ombre. Lors de l’achat de vos plantes, faites attention au pictogramme figurant sur l’étiquette, indiquant l’exposition adaptée. Si votre balcon est orienté sud, optez pour jardinières fleuries et des plantes en pot de plein soleil (tulipes, narcisse, marguerites au cœur d’or, des lupins, etc.). S’il est orienté nord, l’hortensia est parfaitement recommandé. Si vous avez une préférence pour les couleurs vives, privilégiez des fuchsias, des impatiens roses ou rouges, ou des bruyères. En cas d’exposition à l’est ou à l’ouest, la plupart des plantes fleuries et arbustes d’ombre conviennent, comme l’hortensia, le fuchsia, les impatiens, les rhododendrons, les azalées… ainsi que les plantes vivaces.   Quelles plantes grimpantes pour votre balcon ? En raison du manque de place, les plantes grimpantes sont parfaitement adaptées à un balcon puisqu’elles occupent les surfaces verticales plutôt que l’espace au sol. Lierre, jasmin d’hiver, clématite, chèvrefeuille… les plantes grimpantes apportent une véritable touche de nature à votre extérieur. Le Lierre est parfaitement adapté pour un balcon, car il s’adapte à tous les types d’ensoleillement et qu’il a un feuillage persistant, vous offrant une touche de verdure même pendant la période hivernale. De son côté, le jasmin d’hiver est pratique puisqu'il peut très bien pousser dans un bac. S’il perd ses feuilles pendant l’hiver, il offre de belles fleurs jaunes de décembre à avril. La clématite, elle, a la particularité de s’accrocher aisément sur tous types de supports. Elle fleurit à l’automne et au printemps et dispose d’un feuillage dense durant l’été. Si votre balcon est plus à l’ombre, privilégiez plutôt le chèvrefeuille. Certains rosiers grimpants sont également envisageables.
Lire la suite >> 16/02/2022
image de l'article

Travaux : lesquels reviennent au locataire ?

Dans le cadre d’une location, certains travaux reviennent au propriétaire et d’autres au locataire. Espaces extérieurs, ouvertures, réseaux courants ou bien encore revêtements d'équipements : petit tour d’horizon des travaux à la charge du locataire. Les travaux de l'espace extérieur Le locataire doit réaliser les tâches d’entretien des jardins et espaces extérieurs, à savoir désherber, nettoyer les espaces extérieurs et tondre les espaces verts. De plus, il est également chargé de réparer et entretenir les installations liées à l’arrosage, nettoyer les gouttières, tailler les arbres, etc. Les réparations des ouvertures L’entretien et la réparation des portes et des fenêtres sont des tâches qui reviennent également au locataire. Il doit par exemple remplacer les vitres brisées, les petits éléments intégrés dans les ouvertures tels que les gonds, les serrures, les poignées. Enfin, il lui incombe également de remplacer les clés abîmées ou perdues. Les réseaux courants En ce qui concerne les réseaux d’eau, de gaz et d’électricité, le locataire doit se charger de l’entretien des canalisations, des éviers et lavabos, des appareils sanitaires, des fosses septiques (mis à part le curage), des systèmes de chauffage, et il doit remplacer les tuyaux souples, des joints et des colliers. Les revêtements intérieurs À l’intérieur du logement, le locataire doit entretenir les revêtements de plafonds, de murs et de sols. Cela se manifeste par la vitrification et le cirage, le parquet et le remplacement de la faïence le cas échéant. De plus, il doit réaliser les menues réparations : le remplacement des lames de parquet abîmées, la pose de raccords de moquette ou autre, mais également le rebouchage des trous à la suite du perçage des murs. Les équipements dans un logement meublé Dans un logement meublé, le propriétaire met à disposition du locataire les meubles et équipements nécessaires. En revanche, le locataire doit les entretenir à moins que l’équipement soit trop ancien, auquel cas le propriétaire devra le remplacer. 
Lire la suite >> 26/01/2022
image de l'article

Découvrez les étapes incontournables d'une vente immobilière

Pour vendre un appartement ou une maison, il faut faire les choses dans l’ordre. Pas question par exemple de chercher un acheteur avant même d’avoir estimé la valeur du bien ! Découvrez quelles sont les étapes incontournables en passant par un professionnel. Trouver son agent immobilier Trouver un bon agent immobilier peut faire toute la différence entre vendre votre bien rapidement à un prix intéressant et voir l’affaire traîner pendant des mois. Avec le nouvel affichage obligatoire des honoraires en vitrine, les propriétaires sont aidés dans leur sélection d'un partenaire de vente. Mais attention : le coût n’est pas le seul élément à prendre en compte. La situation géographique est elle aussi primordiale, puisque quelqu’un qui connait bien le quartier pourra mieux vous conseiller et convaincre les éventuels acheteurs. Sans oublier le contact humain et votre impression, tout simplement ! Choisir le mandat de vente Exclusif ? Simple ? Semi-exclusif ? Parce que chaque type de mandat présente ses avantages et inconvénients, il peut être difficile de se décider. Un mandat simple vous permettra de faire jouer la concurrence entre les agences immobilières mais ne vous garantira pas forcément la qualité de service. De son côté, le mandat exclusif n’est intéressant que si vous avez une confiance absolue en votre partenaire et en sa capacité à trouver un acquéreur au bon prix. Alors vaut-il mieux faire un compromis et opter pour le semi-exclusif ? Tout dépend des conditions qui y sont attachées (honoraires, durée, obligations du professionnel…). Signer le compromis de vente Le compromis de vente engage à la fois le vendeur et l’acheteur à conclure la vente au prix qu’ils auront fixé ensemble. L’acquéreur verse un dépôt de garantie d’une somme allant généralement de 5 % à 10 % du prix de vente. Si le vendeur renonce à la transaction après la signature du compromis de vente, l’acquéreur peut l’y obliger par voie de justice et même exiger des dommages et intérêts. L’inverse est également vrai : si c’est l’acheteur qui change d’avis, le vendeur peut lui aussi l’obliger à respecter la transaction. Le compromis de vente n’a pas à être enregistré auprès des services fiscaux, contrairement à la promesse de vente.  
Lire la suite >> 05/01/2022
image de l'article

Malfaçons : comment émettre des réserves sur les travaux de votre logement ?

 Lors de la livraison de son logement neuf, il est important d’être attentif aux détails pour repérer des défauts éventuels. En cas de vices ou malfaçons, il est nécessaire d’en faire part au promoteur immobilier de manière officielle. Logement neuf : soyez vigilant lors de la livraison Lorsque les travaux de votre logement neuf sont terminés, le promoteur fixe avec vous une visite de livraison. Le jour J, il est indispensable d’être attentif et de vérifier plusieurs points dans votre logement, notamment l’électricité, les menuiseries, la plomberie, la maçonnerie et l’extérieur. Si vous n’êtes pas à l’aise avec ces éléments techniques, pensez à vous faire assister par un professionnel ou un proche. Lors de la visite, munissez-vous du contrat de vente, de la notice descriptive, d’un carnet et d’un stylo pour noter tout ce que vous apercevez. Relevez tout ce qui ne vous paraît pas conforme à ce qui était prévu dans le contrat. Prenez également des photos en cas de défauts. Émettez des réserves ou refusez les clés en cas de malfaçons Si vous constatez des défauts notables lors de la livraison de votre logement neuf, vous pourrez refuser la livraison ou l’accepter avec émission de réserves. Dans le premier cas, vous ne récupérerez pas les clés de votre bien et devrez patienter quelques jours ou quelques semaines avant d’emménager. Dans le second cas, vous récupérez les clés de votre logement neuf, vous pourrez vous y installer et les ouvriers devront venir réparer les défauts constatés dans les plus brefs délais. Il est préférable d’opter pour cette option si les défauts constatés sont minimes et qu’ils pourront être corrigés facilement. Vous devez être le plus précis possible lorsque vous émettez des réserves sur le procès-verbal de livraison, en décrivant la pièce où se trouve le défaut ainsi que son aspect.   Une partie du prix du logement est consignée en cas de réserves Si vous émettez des réserves lors de la livraison de votre logement neuf, vous pouvez retenir le solde de 5 à 10 % du prix de vente qui n’a pas encore été versé au promoteur. Vous pouvez consigner cette somme jusqu’à la levée des réserves. Cette somme peut être confiée au notaire en charge de la vente, qui la versera au promoteur lorsque les réserves seront levées. La somme peut aussi être confiée à la banque, qui la versera au constructeur une fois les réparations effectuées. Une nouvelle visite est alors programmée avec le constructeur, avec la rédaction d’un nouveau procès-verbal. Si vous constatez que tout n’a pas été réparé, vous pouvez refuser les réparations et émettre des réserves. Le solde ne sera alors pas versé au promoteur.   
Lire la suite >> 15/12/2021
image de l'article

Investir dans le neuf : comment fonctionne une SCPI Pinel ?

Comme un investissement Pinel classique dans l’immobilier neuf, investir en SCPI Pinel permet de bénéficier d'avantages fiscaux. Fonctionnement, conditions à respecter… tout ce qu’il faut retenir sur ce type d’investissement.  Qu'est ce qu'une SCPI Pinel ? Le dispositif Pinel permet d’investir dans l’immobilier neuf tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt. Celle-ci varie selon le nombre d’années que l’investisseur s’engage à louer son logement : 12% pour 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans. Une SCPI Pinel est une société civile de placement immobilier permettant d’acheter des parts pour réaliser un investissement immobilier en Pinel. L’investisseur peut bénéficier des avantages fiscaux du dispositif Pinel sans avoir à choisir ou à gérer ses biens. En effet, ces derniers sont confiés à une société de gestion agréée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). SCPI Pinel : Comment ça fonctionne ? Au cours des 3 premières années, les investisseurs souscrivent et la SCPI récolte leurs fonds, avant de trouver des locataires pour les biens acquis. La SCPI place les fonds collectés sur des investissements à capital garanti. Elle loue les logements pour une durée de 6, 9 ou 12 ans, collecte les loyers et les reverse aux associés. Pendant les 2 ou 3 années qui suivent la période de location, le gestionnaire procède à la revente du patrimoine immobilier pour déterminer la valeur liquidative des parts. Les investisseurs peuvent alors céder leurs parts et récupérer un capital équivalent au nombre de parts détenues et à la valeur de revente des biens immobiliers. Quelles conditions respecter pour bénéficier d'une réduction d'impôt ? Le souscripteur d’une SCPI Pinel bénéficie des avantages fiscaux offerts par le dispositif Pinel : 12% du montant investi pour une durée de location de 6 ans, 18% pour une durée de location de 9 ans et 21% pour une durée de location de 12 ans. Pour que l’investisseur profite de ces avantages fiscaux, plusieurs conditions sont à respecter. Il doit être résident fiscal français durant toute la période de défiscalisation, le montant annuel d’investissement ne peut dépasser 300 000€, les loyers doivent être inférieurs aux plafonds fixés par le dispositif selon la zone où se situent les biens, les locataires doivent respecter les plafonds de ressources du dispositif et les biens doivent être conformes aux normes environnementales en vigueur.
Lire la suite >> 24/11/2021
image de l'article

Location meublée : les particularités du contrat de bail.

Le bail de location meublée implique de mettre à la disposition du locataire un logement meublé et équipé de telle sorte que le locataire puisse y vivre confortablement et quotidiennement en n’apportant que ses affaires personnelles. Le bail répond ainsi à des spécificités de durée, de mentions obligatoires, de préavis et de dépôt de garantie. La durée du bail : un an minimum La première particularité du bail de location meublée réside dans la durée pour laquelle il est conclu. À ce titre, on relève deux cas de figure distincts :- Il est fixé pour un an minimum avec tacite reconduction dans les cas généraux- Il est fixé pour 9 mois (durée d’une année universitaire) pour les étudiants, mais ne se renouvelle pas tacitement Le bail doit mentionner les équipements minimums La particularité d’une location meublée, c’est que le propriétaire met à la disposition du locataire non seulement les murs, mais également un certain nombre de meubles et équipements minimums qui doivent être mentionnés dans le contrat de bail :- La literie avec couette et couverture- Les rideaux, volets, stores- Une plaque de cuisson- Un four traditionnel ou à micro-ondes- Un réfrigérateur comportant au moins un compartiment dont la température est inférieure à -6°C- La vaisselle nécessaire à la prise des repas- Des ustensiles de cuisine- Une table et des chaises- Des étagères de rangement- Des luminaires- Du matériel d’entretien ménager Les délais de résiliation du bail Le bail de location meublée peut être résilié par le locataire ou le propriétaire, mais les délais appliqués au préavis sont spécifiques. Lorsque le préavis de départ est adressé par le locataire, il doit respecter un délai d’un mois à compter de la réception du congé par le propriétaire. Si le propriétaire souhaite donner congé au locataire (sous conditions, pour vente par exemple), il doit quant à lui respecter un délai de 3 mois. Le dépôt de garantie Enfin, le montant du dépôt de garantie qui est demandé par le propriétaire au début de la location est plafonné à deux mois de loyer maximum, charges comprises. Il doit être restitué dans le mois suivant le départ du locataire si ce dernier a respecté toutes ses obligations et n’a pas de dette envers le propriétaire. 
Lire la suite >> 03/11/2021
image de l'article

Vous voulez investir dans l'immobilier neuf ? Pensez à la gestion locative !

Vous pouvez faire appel à un professionnel pour la gestion locative de votre logement neuf : ce dernier vous fait gagner un temps considérable et se charge de tout dans le respect du cadre juridique. Les avantages d'investir dans un logement neuf En réalisant un investissement locatif dans l’immobilier neuf, vous avez la garantie de proposer aux locataires un logement aux dernières normes et en bon état, ce qui vous promet plusieurs années de tranquillité, sans avoir besoin de prévoir un budget rénovation et entretien.De plus, vous pouvez profiter du dispositif Pinel qui vous accorde une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21 % selon la durée de mise en location (6, 9 ou 12 ans). Les missions associées à la gestion locative La gestion locative d’un logement est particulièrement chronophage, car elle implique de penser à un certain nombre de missions, parmi lesquelles calculer le montant du loyer, créer des annonces et les publier, organiser et planifier les visites avec les candidats à la location, sélectionner les différents dossiers, rédiger le bail dans le respect des règles juridiques, réaliser les états des lieux d’entrée et de sortie, encaisser les loyers et réaliser les quittances, gérer la relation avec le locataire, etc. Pourquoi confier la gestion locative à un professionnel ? En sollicitant un professionnel pour la gestion locative de votre logement neuf, vous avez la garantie que chaque démarche sera effectuée, chaque mission sera remplie, dans les règles de l’art et dans le respect du cadre juridique. La gestion locative par un professionnel vous permet de gagner un temps considérable, il sécurise la gestion et vous aide à trouver le locataire au profil idéal. 
Lire la suite >> 13/10/2021
image de l'article

Le Home Staging, ou le secret des meilleurs vendeurs de biens immobiliers

Votre bien est sur le marché depuis quelque temps et il ne se vend pas ? Les raisons peuvent être multiples : prix fixé, environnement, le logement ... La solution : Le home staging. Le home staging, quesaquo ? Mal agencé, sombre, décoration trop personnelle, finitions bâclées… Vous n’y faites plus attention, mais votre bien peut renvoyer une mauvaise impression à l’acquéreur. D’autant que ce dernier prend sa décision dans les 90 premières secondes de la visite. Raison de plus pour le charmer dès le premier coup d’oeil !  Avec le home staging, appelé également revalorisation immobilière, l’idée est de mettre en valeur le bien, attirer l’attention sur ses points forts, dans le but de le vendre rapidement et au meilleur prix.  La démarche séduit, mais attention à ne pas confondre home staging et décoration d’intérieur ou rénovation complète du bien. Le but étant de faire pratique et économique. Dépersonnalisation, petits travaux, relooking sont les maîtres-mots d’un home staging réussi. Et pour que ce soit un « investissement » rentable, le montant des travaux ne doit pas excéder 4 % du prix de vente. Le B.A-BA d'un home staging réussi Impression d’espace, luminosité, sobriété, suppression d’éléments trop personnels, absence d’odeur… Tous ces signaux vont renvoyer un effet positif au futur acquéreur. Il se sent rassuré et peut se projeter. Il identifie aussitôt les volumes et se satisfait d’avoir peu ou pas de travaux à prévoir. Pour un home staging réussi, il est important de passer par trois étapes clefs :  • Dépersonnaliser et désencombrer afin d’identifier les m2.• Nettoyer et réparer pour que tout soit parfait. Pensez aux finitions !• Rafraîchir et relooker le mobilier, les murs et accessoires pour les remettre au goût du jour.Chaque pièce doit retenir l’attention de l’acheteur, il ne s’agit pas de faire l’impasse sur l’une ou l’autre, mais d’accentuer les besoins. Enfin, dans le cas d’une maison avec jardin, il est important de soigner également ses extérieurs. A qui m'adresser et pour quel budget ? Repenser un endroit dans lequel on évolue et dans lequel on se sent bien n’est pas toujours évident. Pour mener son projet à bien, il est parfois nécessaire de faire appel à un professionnel.  De nombreuses sociétés spécialisées ont éclos ces dernières années. Certains architectes complètent également leur offre d’un service de home staging. En traitant en direct avec l’un deux, différentes formules sont proposées. Pour quelques centaines d’euros, le home stager établie un « audit » du bien, accompagné d’un rapport pointant les changements à effectuer.  Libre à chacun, ensuite, et avec un peu d’huile de coude, d’opérer soi-même les modifications. D’autres préféreront, pour quelques milliers d’euros - le prix varie selon la société et le type de prestation proposée - confier cette tâche au home stager. Enfin, pour ceux qui ne souhaitent pas se lancer tout de suite, le home staging virtuel fait son apparition. En quelques clics, il est facile d’améliorer son bien et d’aider les futurs acquéreurs à se projeter.
Lire la suite >> 22/09/2021
image de l'article

Déménagement : comment continuer à recevoir votre courrier ?

Lorsqu’on déménage, plusieurs démarches sont à effectuer, à commencer par le transfert de son courrier. Prévenir les différents organismes ou opter pour le transfert automatique… comment continuer à recevoir ses courriers et colis à sa nouvelle adresse ? Pensez à prévenir les différents organismes Après votre déménagement, pour continuer recevoir votre courrier à votre nouveau domicile, vous devrez prévenir les différents organismes, à commencer par votre Caisse d’assurance maladie (CPAM), votre mutuelle de santé, vos assureurs, votre banque et vos fournisseurs d’énergie (eau, gaz et électricité). N’oubliez pas d’avertir votre fournisseur d’accès internet pour qu’il puisse effectuer le transfert de ligne et vous envoyer vos factures à votre nouvelle adresse. Pensez également à prévenir les Finances publiques : vous pouvez modifier votre adresse sur internet. Si vous êtes abonné à un journal, pensez à les avertir de votre changement d’adresse. Il en va de même pour tout autre organisme dont vous recevez du courrier, comme votre opérateur mobile ou un bouquet de télévision payant. La poste peut transférer votre courrier automatiquement Lorsque vous déménagez, vous pouvez choisir la solution de la facilité, en faisant réexpédier votre courrier à votre nouvelle adresse grâce à l’un des services de réexpédition de courrier proposés par La Poste. L’offre standard permet de réexpédier tous vos courriers et colis pendant 6 mois ou 1 an. Vous pouvez également choisir le Pack Déménagement, qui, en plus de la réexpédition du courrier, permet de bénéficier de 10 timbres à imprimer et de 4 lettres en ligne, afin d’avertir vos contacts de votre changement d'adresse. Cette offre donne aussi accès à un coffre-fort numérique. Pour souscrire l’un de ces services, vous pouvez vous rendre dans un bureau de poste ou bien faire votre demande en ligne, sur le site internet de La Poste. Transférer votre courrier automatiquement, combien ça coûte ? Les différents services de réexpédition de courrier proposés par La Poste sont payants. Le coût varie d’une offre à l’autre. Le prix du service de réexpédition standard peut aller de 33,50 € pour 6 mois de réexpédition à 57 € pour 1 an. Pour l’offre complète, appelée Pack Déménagement, il faut compter 46 € pour 6 mois et 69,50 € pour 1 an. Enfin, si vous déménagez dans un autre pays, sachez que le service de réexpédition de courrier à l’international coûte 90 € pour 6 mois et 160 € pour 1 an. Il arrive toutefois que La Poste propose des promotions sur ses offres de réexpédition de courrier.
Lire la suite >> 01/09/2021
image de l'article

Comment aménager un petit jardin ?

Vous avez un petit jardin et ne savez pas comment l’aménager ? Choix des plantes et du mobilier, agencement de la clôture… découvrez quelques astuces à suivre pour créer un véritable ilot de verdure dans un espace restreint.   Quels végétaux planter dans un petit jardin ? Pour aménager un petit jardin, le choix des végétaux est une étape cruciale. En effet, plus un jardin est petit, plus son aménagement doit être précis et réfléchi. Pour savoir quels végétaux peuvent pousser facilement dans de son jardin, il peut être judicieux d’observer celui de ses voisins. Il faut également se renseigner sur la taille adulte des plantes et arbustes plantés, pour être certain qu’ils n’envahiront pas l’espace à moyen terme. De plus, pour que son espace vert reste beau et agréable toute l’année, il est préférable de mélanger des plantes à floraison précoce et celles à floraison tardive. Enfin, quand on a un petit jardin, mieux vaut planter ses végétaux dans des jardinières et non directement dans la terre, afin de pouvoir les déplacer facilement en cas de gêne. Quel mobilier choisir pour un petit jardin ? Le choix du mobilier de jardin est primordial quand on dispose d’un petit espace vert. Il faut choisir des meubles et accessoires permettant de décorer et de donner du cachet à son jardin, sans pour autant le surcharger. Une petite table en fer forgé, en bois ou en plastique, accompagnée de deux fauteuils ou chaises peuvent suffire pour créer un joli salon de jardin. On peut également prévoir quelques chaises pliantes supplémentaires, si on envisage de recevoir des invités pendant les beaux jours. En attendant, il est possible de les stocker dans son abri de jardin ou son garage. Pour se prélasser au soleil pendant l’été, mieux vaut éviter les transats et privilégier les chiliennes, moins volumineuses.   Comment agrandir visuellement un jardinet ? Des solutions existent pour agrandir visuellement un petit jardin. Pour donner une impression d’ouverture sur l’extérieur, il est notamment possible de végétaliser les murs et clôtures avec des massifs d’arbustes, de rosiers et de fleurs. On peut aussi placer des pergolas et tonnelles agrémentées de plantes grimpantes et colorées sur les bordures du jardin. Les couleurs vives permettront de donner de la profondeur au jardin. Pour produire un sentiment d’espace, mieux vaut opter pour des lignes diagonales plutôt que perpendiculaires, aussi bien pour les allées que pour la délimitation des massifs de fleurs. On peut également créer de la perspective en jouant sur les hauteurs, en plaçant les plantes basses au premier plan et celles de taille moyenne au second plan. Enfin, les végétaux hauts et volumineux doivent être disposés au fond du jardin. 
Lire la suite >> 11/08/2021
image de l'article

Investissement locatif : comment choisir le secteur ?

Si de nombreux secteurs sont susceptibles de répondre à vos attentes en termes d’investissement locatif, il est primordial de se pencher sur le secteur le plus approprié par rapport à vos attentes, le type de logement que vous souhaitez acheter et vos connaissances du marché immobilier. Commencez par cibler le type de locataire Il est préférable de définir un secteur en fonction du logement que vous comptez acheter (ancien, neuf, grand ou petit espace, une ou plusieurs chambres, etc), ainsi que des candidats à la location susceptible d’être intéressés par ce logement. À titre d’exemple, certaines typologies de logements et certains quartiers seront plus propices aux étudiants, d’autres aux jeunes actifs seuls ou en couple, et d’autres encore aux familles. Si vous choisissez un studio dans l’ancien en centre-ville, le logement attirera davantage d’étudiants qu’un grand appartement dans le neuf et excentré, plutôt plébiscité par les familles. Investissez dans un endroit que vous connaissez Essayez d’investir dans un secteur que vous connaissez. Car cela vous permet de connaître les points d’attractivité de ce secteur, et de mieux choisir à la fois le type de logement et le quartier idéal pour éviter les vacances locatives. Vérifiez la demande en location Enfin, choisissez un secteur dans lequel la demande locative est forte : certaines villes sont réputées abriter un grand nombre de locataires, de colocataires, d’étudiants, de jeunes actifs. Et vérifiez également l’application ou non d’un plafonnement des loyers, mis en place dans certaines villes et certains quartiers, pour calculer votre rentabilité.
Lire la suite >> 21/07/2021
image de l'article

Faut-il une autorisation pour changer de volets ?

 Si vous prévoyez de changer vos volets, il est important de savoir dans quels cas vous devez demander une autorisation quelconque, et dans quels cas vous êtes libre de les changer comme bon vous semble. Si vous souhaitez changer vos volets à l’identique, vous n’avez aucune autorisation à demander. Le remplacement des volets est libre s’ils sont en tous points similaires : en termes de coloris, de matériaux et de mécanique (volets roulants ou volets battants).Il en va de même si vous repeignez vos volets dans la même teinte : aucune autorisation ni déclaration n’est nécessaire. Une autorisation est requise si les volets sont différents Vous pouvez prévoir d’installer des volets différents, qu’il s’agisse du coloris, du matériau ou du système d’ouverture. Dans tous ces cas de figure, on estime que les volets vont modifier l’aspect extérieur du logement, ce qui implique le dépôt d’une déclaration de travaux à la mairie. C’est le service de l’urbanisme qui vous dira si cette modification est possible et quelles sont les règles.De même, si vous souhaitez repeindre des volets dans un coloris différent, vous devrez là encore vérifier que ce coloris est admis par la commune, et déposer une déclaration de travaux. Changer les volets en copropriété : les règles à respecter Si vous vivez en copropriété et que vous souhaitez remplacer vos volets à l’identique ou repeindre dans le même coloris, là encore vous n’aurez pas d’autorisation à demander.En revanche, si vous souhaitez les remplacer par des volets différents ou repeindre dans un autre coloris, vous devez d’abord consulter le règlement de copropriété pour connaître les règles en la matière, et soumettre votre projet à l’assemblée générale pour obtenir l’accord des autres copropriétaires. 
Lire la suite >> 30/06/2021
image de l'article

La fiscalité avantageuse de la location meublée

Fiscalement, la location meublée est plus intéressante pour le propriétaire-bailleur que la location vide. Revenus à déclarer, régime fiscal, amortissements… tout ce qu’il faut savoir sur la fiscalité applicable dans le cadre d’une location meublée.   Location meublée : quels sont les revenus à déclarer ? Le propriétaire d’un bien loué en meublé doit déclarer les revenus tirés de la location. En tant que loueur en meublé non professionnel (LMNP), les revenus perçus par le propriétaire sont soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu. Ils doivent être déclarés en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Pour que le propriétaire soit considéré comme loueur non professionnel, ses recettes annuelles tirées de la location doivent être inférieures à 23 000 € ou inférieures au montant total des autres revenus d'activité de son foyer fiscal. Précisons que le propriétaire n’a pas à déclarer les revenus provenant de la location d'une partie de son habitation principale. Fiscalité de la location meublée : quel régime ?  La location meublée offre une fiscalité plus avantageuse que la location vide. Dans le cadre d’une location meublée à titre non professionnel (LMNP), les revenus sont imposés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et non pas comme des revenus fonciers. Les règles de déclaration et d'imposition varient selon le montant des loyers. Si les loyers perçus ne dépassent pas 72 600 € par an, le propriétaire dispose du régime micro-BIC et est seulement imposé sur la moitié de ses recettes. En revanche, si les loyers perçus dépassent 72 600 € par an ou que le propriétaire renonce au micro-BIC, il est imposé selon le régime réel, qui permet d’appliquer un système de déduction des charges et d'amortissements. La location meublée permet d'amortir le mobilier Dans le cadre du régime du réel, à l’exclusion du micro foncier, la location meublée permet au propriétaire d’amortir, c’est-à-dire de déduire de ses impôts le coût d’acquisition de l’immobilier et du mobilier. Toutefois, l’amortissement autorisé dans le cadre d’une location est limité. L'amortissement du mobilier et des améliorations du logement est pratiqué sur une durée allant de 5 à 10 ans, soit un taux compris entre 10 et 20 % par an. En ce qui concerne l’immobilier, le prix d'achat du logement doit être amorti en fonction de sa durée de vie. Si cette dernière est estimée à 50 ans, 2 % du prix du bien sont déduits chaque année. 
Lire la suite >> 09/06/2021
image de l'article

Achat immobilier : comment valoriser son dossier de demande de prêt ?

Vous souhaitez déposer une demande de prêt pour acquérir un bien immobilier ? Pensez à mettre toutes vos chances de votre côté pour constituer un dossier solide et rassurant pour les banques. Mettre en avant une stabilité professionnelle Les banques se sentent en confiance avec des emprunteurs salariés et en CDI, ces derniers ont donc les meilleurs atouts professionnels. Pour les autres emprunteurs, auto-entrepreneurs, artisans, commerçants, professions libérales, il est important de justifier d’une situation stable depuis au moins 5 ans, de se verser des revenus de façon régulière et de justifier d’une clientèle fidèle. Justifier d'une capacité à épargner L’épargne est un impératif pour valoriser un dossier d’emprunt, car il prouve votre capacité à gérer votre budget et donc, à terme, à rembourser vos mensualités. Impossible de définir un montant d’épargne particulier, mais le simple fait de programmer un virement récurrent sur un livret d’épargne peut suffire à solidifier votre dossier. Éviter les découverts et les incidents bancaires Vous allez devoir fournir vos 3 derniers relevés de comptes à la banque pour constituer votre dossier de prêt. Durant ces 3 mois, veillez à ne pas faire l’objet d’incidents bancaires, de refus de paiements ou de découverts. Cela rassurera les banques quant à votre capacité à gérer vos comptes. Solder les crédits à la consommation Il est déconseillé d’avoir des crédits à la consommation en cours au moment de demander un prêt. Si vous les soldez, vous gagnerez davantage la confiance des banques qui, encore, une fois, veulent s’assurer de votre capacité à rembourser vos mensualités si elles vous prêtent la somme demandée. 
Lire la suite >> 19/05/2021
image de l'article

Le dépôt de garantie est-il obligatoire ?

Le dépôt de garantie correspond à la somme versée par le locataire au propriétaire au moment de la signature du bail. Mais cette somme est-elle obligatoire ? Quel est le montant versé ? A quel moment le locataire peut-il récupérer cette somme ?  Le dépôt de garantie est quasi systématique  Aucune loi n’oblige réellement le versement d’un dépôt de garantie pour une location, mais c’est usage largement répandu, et dans les faits, il est rare de pouvoir y échapper. Le dépôt de garantie est donc systématiquement réclamé par le propriétaire, car cette somme permet de couvrir d’éventuels désordres dont le locataire serait à l’origine : il peut s’agir par exemple de loyers ou de charges impayés pendant le bail, de dégradations dans le logement dus à de la négligence ou un manque d’entretien, etc. Notez que le dépôt de garantie ne peut pas couvrir l’usure normale des équipements : une moquette qui serait un peu usée après des années de locations, ou des traces de clous dans les murs ne peuvent faire l’objet de la conservation du dépôt de garantie par le propriétaire. Notez que si le dépôt de garantie n’est pas obligatoire, son montant est néanmoins encadré : il ne peut excéder l’équivalent d’un mois de loyer hors charges pour une location vide, et deux mois pour une location meublée.  A quel moment doit-on verser le dépôt de garantie ?   Le dépôt de garantie est versé au moment de la signature du bail. Sachez que même si cette somme doit théoriquement vous être restituée à votre départ et en l’absence de litige avec le propriétaire, ce dernier doit l’encaisser dans un délai de 6 mois maximum à compter de la signature du contrat s’il s’agit d’un chèque, et il l’encaisse généralement directement à la signature du bail. Le dépôt de garantie peut donc être versé en chèque mais également en espèces, mais dans ce dernier cas, le locataire doit repartir avec un reçu qui mentionne la somme versée.  Quand le dépôt de garantie est-il restitué ?  Lors du départ du locataire, ce dernier réalise l’état des lieux de sortie avec le propriétaire. C’est à ce moment que vous comparez l’état du logement à votre entrée (qui est décrit dans l’état des lieux d’entrée), avec l’état du logement à votre départ. Si l’état du logement est conforme à l’état initial, le propriétaire doit vous restituer le montant correspondant au dépôt de garantie dans un délai d’un mois maximum. Si l’état des lieux relève des différences, il doit réaliser des devis pour les réparations, et vous restituer l’éventuel excédent sur le montant du dépôt de garantie dans un délai de 2 mois maximum.   En théorie, le versement du dépôt de garantie n’est pas obligatoire mais en pratique, tous les propriétaires réclament cette somme pour couvrir d’éventuelles défaillances du locataire. Le montant équivaut à 1ou 2 mois de loyers, et il est restitué au locataire à son départ en l’absence de défaillance.
Lire la suite >> 30/04/2021
image de l'article

Un immense MERCI !

Un immense MERCI... à tous nos soignants, nos caissiers/ières, nos livreurs, nos commerçants, nos banquiers, nos ambulanciers, nos forces de l'ordre, nos taxis, nos pompiers, nos agents administratifs, nos éboueurs, nos équipes de transports en communs, nos hommes et femmes de ménage, nos agriculteurs, nos maîtres/tresses, nos routiers... 
Lire la suite >> 30/04/2020
image de l'article

Interview radio : la place du diagnostic immobilier

A l'occasion du Salon Diag'Immo 2020 organisé au Parc Floral - Vincennes, notre dirigeant Nicolas Quentrec, dirigeant et fondateur des agences nina immobilier, a participé à une table ronde animée par radio-immo.fr sur la thématique de la place du diagnostic dans l'immobilier, avec Stephane Prouzeau, président d'Agenda Diagnostics, Maryline Bonnot, diagnostiqueur et Nicolas Quentrec, agent immobilier.Le métier de diagnostiqueur immobilier est réglementé et souvent vécu comme une contrainte par les parties d'une transaction ou location. Pourtant il protège le projet de l'acquéreur mais également l'agent immobilier et le notaire. Ce métier va t'il se transformer vers un métier orienté de plus en plus vers le conseil et les services ?Retrouvez l'interview complète en podcast ici : https://radio.immo/broadcast/241477-Interview%20de%20Nicolas%20Quentrez,%20Stephane%20Prouzeau%20et%20Bonnot%20Maryline
Lire la suite >> 13/03/2020
image de l'article

Créteil a de quoi vous séduire ! Article du Parisien

Retrouvez le dernier article du Parisien IDF sur les atouts de la ville de Créteil pour lequel a été interviewé Nicolas Quentrec, dirigeant et fondateur des agences immobilières nina immobilier, présentes à Créteil, Maisons-Alfort et Alfortville dans le Val-de-Marne (94).Créteil, ville proche de Paris, peut offrir de belles opportunités aux investisseurs immobiliers et primo-accédants. " Dans certains quartiers les biens s'achètent, alors que dans les autres zones, ils se vendent"... nina immobilier est votre agent spécialiste de la ville de Créteil, notre agence située au 54 rue du général Leclerc vous accueille pour tous vos projets immobiliers, achat, vente, investissement.Cliquez https://nina-immobilier.fr/Content/Blog/19.jpg pour lire l'article complet.
Lire la suite >> 12/03/2020
image de l'article

A Noël, nina vous offre un vrai job et de belles perspectives !

Rejoignez nos équipes en tant que NEGOCIATEURS (trices)CDI - formation assuréeRémunération fixe + variable + primesAvantages sociauxVéhicule exigédynamisme - motivation - sens commercial VOUS SOUHAITEZ POSTULER ? CONTACTEZ-NOUS PAR EMAIL À L'ADRESSE mailto:recrutement@nina-immobilier.fr
Lire la suite >> 01/12/2019
image de l'article

nina immobilier joue les prolongations de la fête de la musique

Le 22 Juin 2019 de 17h30 à 19h30, toute l'équipe de nina immobilier est heureuse d'accueillir SANKE MASSAYA, groupe guinéen de percussions mandingues. Ça se passe à l'agence de Créteil, 54 rue du général Leclerc, rue piétonne du quartier Village.Un concert exceptionnel pour découvrir les rythmes traditionnels de la Guinée-Conakry aux sons des djembés et des doundounds. Avec en invité, l'artiste danseur guinéen Fodé Fandina.Au plaisir, donc, de vous retrouver le samedi 22 Juin.https://nina-immobilier.fr/Content/img/Animation/invitation-fete-musique-2019.jpg
Lire la suite >> 11/06/2019
image de l'article

nina immobilier soutient Tatiana Moreau pour Miss International

Toutes les équipes de nina immobilier sont heureuses de supporter Tatiana Moreau, candidate au concours Miss International France 2019 qui a lieu le 2 juin 2019.Tatiana était avec notre équipe ce mercredi à l'agence de Créteil, photos et vidéos sur le Facebook de l'agence https://www.facebook.com/nina.agentimmobilier/ 
Lire la suite >> 16/05/2019
image de l'article

Interview de Nicolas Quentrec, dirigeant de nina immobilier

Nicolas Quentrec, dirigeant fondateur de nina immobilier qui compte aujourd'hui 3 agences à Créteil, Alfortville et Maisons-Alfort ainsi qu'un service de gestion locative, répondait pour le journal l'Est Parisien aux question du site acheter-louer.fr.Dans cette interview sont abordés les thèmes de l'immobilier dans le val de marne et plus particulièrement dans les villes où les agences nina immobilier sont présentes, Créteil, Bonneuil, Maisons-Alfort et Alfortville, l'évolution et les fondamentaux du métier d'agent immobilier. Nicolas nous présente également les services proposées par les agences nina immobilier, comme l'estimation gratuite, la gestion locative ou la commercialisation de programmes neufs et finit l'interview sur quelques conseils précieux pour vous ,vendeurs ou bailleurs.Retrouvez l'intégralité de cette interview à l'adresse suivante : https://www.acheter-louer.fr/fiches-pratiques/articles/interview-de-nicolas-quentrec-5c88f0066768d028f866080f
Lire la suite >> 24/04/2019
image de l'article

Achat immobilier Homme / Femme, qui décide ?

Pour la journée de la femme, ce Vendredi 8 Mars, nous nos penchons sur la question du positionnement homme/femme lors d'un achat immobilier. Qui s'investit le plus, qui fait pencher la balance, qui décide ?Si un projet immobilier se fait à deux, et notamment le choix de l'emplacement et l'évaluation du financement, c'est souvent Madame qui a le dernier mot, c'est ce que révélerait une étude récente qui indique que la décision finale leur revient dans 16% des cas contre 10% pour les hommes.Les femmes seraient également plus pragmatiques et réalistes sur le budget du foyer, ce qui les rendrait plus pessimistes et plus frileuses sur l'évolution du marché de l'immobilier.Pourtant les chiffres de ces dernières années indique que l'investissement immobilier reste la meilleure solution pour se créer un patrimoine.Mesdames, pourquoi ne pas en discuter avec un ou une de nos conseillers (ères) ? /Pages/Contact
Lire la suite >> 08/03/2019
image de l'article

Nouvelle agence nina immobilier à Alfortville

Depuis + de 10 ans nina immobilier partage et réalise vos projets immobiliers sur Créteil, Bonneuil sur Marne et Maisons-Alfort.Et maintenant Alfortville ! nina immobilier ouvre une nouvelle agence au 45 rue Véron à Alfortville, vous pouvez nous joindre au 01 43 68 18 18.A très vite dans nos agences !
Lire la suite >> 05/03/2019
image de l'article

Acheter, louer, vendre sans agence immobilière ?

Etude bien'ici : Acheter, vendre ou louer...  les retours des Français qui ne font pas appel à des professionnels de l'immobilier. 59% des propriétaires ont déjà géré un projet immobilier seuls...Mais pour 76% d'entre eux le projet a été problématique !58% ont regretté de ne pas avoir fait appel à un professionnel et plus d'1 propriétaire sur 2 fera appel à un agent immobilier pour un autre projet. Retrouvez l'étude complète menée par le site https://batinfo.com/actualite/acheter-vendre-louer-quels-sont-les-risques-de-ne-pas-faire-appel-a-des-professionnels-de-limmobilier_12126
Lire la suite >> 14/02/2019
image de l'article

Opération Saint Valentin

En Février chez nina immobilier, vous êtes client vendeur ? Nina immobilier vous offre un week-end pour 2 personnes en relais & Châteaux, une nuit en chambre double et petit déjeuner, à choisir dans plus de 170 établissements.Cette offre est destinée aux vendeurs, voir les conditions de l'offre en agence, https://nina-immobilier.fr/Pages/ContactNina immobilier c'est 3 agences à votre service dans le val de marne : Créteil, Maisons-Alfort et Alfortville.
Lire la suite >> 11/02/2019
image de l'article

L'immobilier en 2019

Quelles sont les perspectives pour l'immobilier en 2019 ?Les taux de prêts immobiliers devraient rester bas, même si une hausse est pressenti pour la fin d'année, ils devraient rester stables tout le début d'année.Les prix : après un ralentissement net de leur augmentation en 2018 les prix devraient rester stables, voire en légère baisse en 2019, sauf peut-être pour les zones très attractives comme la région parisienne. Vous avez un projet d'achat  pour 2019 ? La liste de nos biens disponibles à la vente https://nina-immobilier.fr/Immobilier/Vente
Lire la suite >> 08/02/2019
image de l'article

Investir dans l'immobilier à Créteil et Maisons-Alfort

Le site Homepilot.fr vient de publier une carte des stations de métro de la région parisienne indiquant les délais de retour sur investissement immobilier, ou plutôt les durée d'amortissement d'un achat. Cette carte montre les secteurs les plus intéressants pour investir dans l'immobilier.Si à Paris, il faut en moyenne 24-25 ans pour amortir un achat, on voit que dans nos secteurs de Créteil et Maisons-Alfort ce délai tourne autour de 15-19 ans. D'après cette étude, c'est effectivement dans les quartiers de la petite couronne parisienne que les investissements sont les plus vite rentables.Cliquez ici pour voir la carte en grand. Vous souhaitez investir? Consultez la liste de nos https://nina-immobilier.fr/Immobilier/Vente.Nina immobilier vous accompagne dans tous vos projets immobiliers, à très vite dans nos agences !
Lire la suite >> 07/01/2019
image de l'article

nina immobilier vous souhaite une très bonne année 2019 !

2019 est là ! Nina immobilier vous souhaite plein de réussite dans vos projets pour cette nouvelle année.Nos conseillers vous accueillent dans nos agences de Créteil ou de Maisons-Alfort pour tous vos projets immobiliers, vente, location, investissement ou gestion de vos biens. Nos services transaction, location, neuf et gestion locative sont à votre disposition, horaires sur la page contact.A très bientôt dans une de nos agences !
Lire la suite >> 03/01/2019
image de l'article

L'investissement dans la pierre, placement refuge ?

Que ce soit pour réduire ses impôts ou pour la recherche de revenus supplémentaires, l'investissement immobilier reste très prisé des français, même si il est souvent maltraité par une fiscalité lourde.L'immobilier reste une valeur refuge, stable, surtout dans le contexte actuel de fortes variations des actifs financiers et boursiers.Pour assurer des revenus, il vaut mieux privilégier l'ancien. Les sont disponibles dès l'achat et peuvent être mis en location rapidement. Même si aujourd'hui l'augmentation des loyers progresse moins vite que les prix dans beaucoup de villes. On peut encore trouver de bons rapports locatifs. Si vous recherchez une réduction d'impôts et un investissement sur plus long terme, l'immobilier neuf est le bon choix, vous pourrez profiter ainsi des différents dispositifs d'aide de l'état sur la réduction d'impôts. Vous souhaitez plus d'infos, contactez un de nos conseillers spécialiste en immobilier neuf, il pourra vous expliquer les avantages auxquels vous avez droit et les différents programmes en construction dans votre ville. /neuf
Lire la suite >> 04/12/2018
image de l'article

nina immobilier en chiffres

Un petit résumé de l'activité et de la performance de nos agences nina immobilier.Vous souhaitez vendre ? Votre estimation offerte par un de nos conseillers, /Contact
Lire la suite >> 03/12/2018
image de l'article

nina vous rembourse votre taxe foncière

Du 1er au 30 Novembre, nina immobilier vous rembourse votre taxe foncière.Toutes les conditions de l'opération dans vos agences de Créteil et de Maisons-Alfort, contactez-nous par email ou par téléphone, nos conseillers sont à votre disposition pour estimer votre bien./Landing/taxeFonciere
Lire la suite >> 09/11/2018
image de l'article

Placements : L'achat Immobilier plébiscité

L'immobilier reste encore cette année le placement préféré des français, et est l'investissement choisi par 7 français sur 10.C'est le résultat d'une enquête mené par le Crédit Foncier afin de mieux connaître les motivations et attentes des investisseurs français. D'après cette étude l'investissement locatif connaît une forte progression depuis 5 ans. Les investisseurs privilégient en premier choix l'immobilier à 68% devant les assurances vie à 16%, l'épargne à 10% et les investissements boursiers à 7%. 93 % des investisseurs dans l'immobilier sont satisfaits de leur placement. Les raisons fiscales arrivent en première position devant la constitution d'un patrimoine pour l'investissement dans les programmes neufs.Vous aussi souhaitez investir dans le neuf ? Contactez-nous sur notre page dédiée aux programmes neufs, nos conseillers vous aideront à choisir parmi tous les programmes des grands promoteurs. Rendez-vous sur notre page /Neuf/.
Lire la suite >> 26/09/2018
image de l'article

Taux records pour les prêts immobiliers cet été !

Les taux des crédits immobiliers sont déjà très bas depuis des mois, mais ils continuent de reculer encore cet été, et se rapprochent des records de 2016, avec des taux inférieurs à 1,30%  sur 20 ans. Consultez l'article complet sur notre page https://www.facebook.com/nina.agentimmobilier/
Lire la suite >> 12/07/2018
image de l'article

Le Samedi "à rosé" et "glacé"

nina immobilier reçoit Claude DERROJA, vigneron étoilé et remarqué chaque année par les guides les plus prestigieux.Il vous fera découvrir le "fameux rosé du Cazal" à travers des dégustations commentées.Nous vous attendons le 23 juin 2018 à 11h à l'agence de Maisons-Alfort, à 17h30 à l'agence de Créteil pour un samedi "à rosé".C'est parce qu'elle donne vie aux évènements que votre présence nous est précieuse.
Lire la suite >> 28/05/2018
image de l'article

Voici le nouveau site Web de notre agence

Nous sommes heureux de vous présenter le nouveau site web de nina immobilier, en ligne depuis le 21 Mai.Vous pourrez y retrouver tous les biens à la vente ou à la location, ainsi que toutes les informations sur nos différentes activités, la vente, la location, l'estimation gratuite de vos biens immobiliers, l'immobilier neuf, l'investissement dans l'immobilier et la gestion locative.Retrouvez également toutes les coordonnées de nos agences, les avis de nos clients, et toutes nos actualités.A très bientôt sur notre site https://nina-immobilier.fr !
Lire la suite >> 25/05/2018